10 thèses typographiques, 2011

  1. Le design ne sert pas des formes. Le design se sert des formes pour servir un but.
  2. Dessin : traits de crayon ; calligraphie : traits de plume ; typographie : traits de caractère.
  3. Un caractère non utilisé, c’est une partition non jouée.
  4. La typographie, comme toute écriture, vise la retranscription du monde et non sa simple figuration.
  5. Le lecteur ne lit pas le texte ; les caractères le lui jouent à volonté.
  6. Le graphiste-typographe fait émerger, à grands renforts de formes, de couleurs et de caractères, des expressions latentes.
  7. Les signes se forment et se reforment à l’infini, nous invitant à de perpétuelles recombinaisons de l’écrit.
  8. Lire, c’est écouter ; écrire, c’est parler ; typographier, c’est témoigner.
  9. Premier terme de la comédie des caractères : inventorier l’univers ; second terme : le réduire à son expression la plus nette.
  10. La typographie, c’est la littérature pratiquée à l’échelle de l’atome.
    1. Auteur : Frank ADEBIAYE, juillet 2011
    2. Texte réservé à des fins pédagogiques uniquement